Le gromelot (L’intention du personnage 4 de 4)

Le gromelot c’est la langue des clowns! Une langue inventée dont on ne comprend jamais les mots mais dont on finit par comprendre le sens!

 

Attention!  Attention!

Cet exercice est lié à une leçon sur l’intention du personnage.

Nous vous rappelons que l’intention du personnage est ce que planifie faire le personnage ou ce que pense un personnage. C’est une sorte de couche sous le texte qui est dit!

Voici les quatre morceaux de la leçon! Nous vous conseillons de les faire en ordre:

  1. La marche émotive
  2. Le clown en crise
  3. Le clown menteur
  4. Le gromelot, c’est ma nouvelle langue!

 

Dans les leçons précédentes, nous avons travaillé l’intention du personnage en utilisant le clown pour ce faire.

Nous avons compris que son émotion / intention se voyait dans le corps du clown!

Aussi, nous avons compris que, comme nous, le clown pouvait mentir et dire une chose mais ressentir son contraire! Il annonce donc une émotion mais le public perçoit bien ce qu’il ressent en réalité.

Finalement, dans cette leçon-ci destinée aux experts (à partir du 3e cycle), nous verrons qu’il est possible de faire comprendre une situation à un public, une chose et son contraire en utilisant une langue inventée par nous…

 

Le gromelot c’est :

  1. Une langue inventée dont on peut reconnaitre les sonorités d’une autre langue parfois.
  2. Un travail vocal (la prononciation est de mise ici!)
  3. Une improvisation (Amusez-vous! Inventez des mots et laissez vous guider par votre imagination!)

 

Un premier exercice pour réveiller la voix : 

  1. Placez le groupe en cercle
  2. Chacun leur tour, demandez aux élèves de dire une voyelle choisie avec une émotion. Tous les élèves peuvent faire la même chose. Ça permet d’apprivoiser les timides. Faites ce petit tour 2-3 fois.
  3. Puis, choisissez un mot  et demandez aux élèves de dire ce mot à tour de rôle en l’habillant d’une émotion choisie. Tous peuvent faire la même chose aussi.
  4. Puis, demandez à chaque élève de répéter ce mot choisi trois fois en faisant une gradation émotive. 
  5. Choisissez mettant une consonnes et composez une phrase de votre cru qui ne veut rien dire. Ex. : Ba Be Bi Bo Bu Bé Bè Bou Bon mais mettez-y une intention /émotion précise (avoir de peine, demander son chemin, ajouter un ingrédient dans une recette, gronder quelqu’un, lire un livre de conte)
  6. Demandez aux élèves de répéter (Ils peuvent le faire tous en même temps)
  7. Puis faites deux trois exemples supplémentaires ainsi.

Un deuxième exercice pour aller plus loin :

Maintenant que vous êtes bien réchauffés, reprenez les exemples de l’exercice “le clown menteur” ou “le clown en crise” en remplaçant les phrases par du gromelot. Gardez les mêmes intentions!

C’est la fin de notre série d’exercices pour travailler l’intention!

En espérant que vous y avez appris bien des choses.

 

Inspiration

Voici deux vidéos glannés sur YouTube pour aider votre compréhension du gromelot. Vous y trouverez aussi d’autres exercices intéressants pour vos classes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *