4 idées pour utiliser la marionnette en classe (1er cycle)

Sensibilisation, résolution de conflit, rituel, sentiment d’appartenance… On peut faire tant de choses avec une marionnette! Pourquoi ne pas en adopter une dans la classe? Nous vous proposons ici quelques idées de situations où elle peut réellement vous venir en aide.

1) CRÉER UN RITUEL D’ACCUEIL

Le matin, l’excitation est souvent à son comble. Afin de bien commencer la journée et favoriser le retour au calme, l’utilisation de la marionnette est toute indiquée. Elle aide les enfants à se concentrer et apporte un sentiment de sécurité, particulièrement lors de la rentrée. Voici comment vous pouvez procéder:

  1. À tous les matins, la marionnette se réveille selon un rituel bien précis. Au son d’une musique, d’une comptine ou d’une clochette, elle sort de sa cachette et salue les enfants. «Coucou!»
  2. Elle pose ensuite quelques questions: Qu’avez-vous fait en fin de semaine? À quoi avez-vous joué dans la cour de récréation? Expliquez-moi ce jeu… Pourquoi venez-vous à l’école? Où sont vos parents? Quelle est la température, aujourd’hui?
  3. Elle prépare ensuite les élèves au déroulement de la journée: Y a-t-il une activité spéciale? Un défi particulier? Un nouvel élève dans la classe?
  4. Elle retourne ensuite dans sa cachette en terminant sur une note positive. «Vous êtes les meilleurs! Bonne journée!»

2) ABORDER LA PEINE DE L’ENFANT

Il vous est déjà arrivé d’avoir un enfant qui pleure sans en connaître la raison? Si un élève est malheureux et qu’il hésite à en parler, il peut être très intéressant de passer par la marionnette pour l’aider à verbaliser ce qu’il ressent. Cette figure rassurante lui permettra de s’exprimer en toute confiance et sans timidité. 

  1. Demander à l’enfant d’aller réveiller la marionnette car elle a un secret à lui dire. Le simple fait de prendre la marionnette dans ses mains peut déjà le rassurer.
  2. La marionnette se confie à l’enfant. «Parfois, j’ai de la peine. Mais je ne sais pas toujours pourquoi.»
  3. Elle invite ensuite l’enfant à partager ses émotions. «Toi? Est-ce que ça t’arrive parfois? Qu’est-ce qui te fait le plus de peine? Est-ce que ça fait du bien de pleurer? Est-ce qu’il y a des gens à qui on peut tout raconter?»
  4. Lorsque la discussion est terminée, elle remercie l’enfant de lui avoir parler. Peut-être qu’elle pourrait même avoir la permission de passer le reste de la journée avec lui?

De la même façon, la marionnette peut être utilisée pour aider un enfant violent à verbaliser ses émotions.

 

 

3) PROVOQUER UNE DISCUSSION SUR LA DIFFÉRENCE

Un enfant avec une différence peut souvent être victime d’intimidation. Prenons l’exemple d’un élève qui fait rire de lui à cause de ses nouvelles lunettes. Pourquoi ne pas se servir de la marionnette afin de faire un peu de sensibilisation? Voici comment:

  1. La marionnette a un secret à partager à la classe. Elle est un peu timide mais finit par se confier: elle ne voit pas bien au tableau. Elle demande l’aide des élèves. Qu’est-ce qu’on peut faire si on ne voit pas bien? Qu’est-ce que c’est un optométriste? Est-ce que ça fait mal de passer un examen de la vue?
  2. L’enseignant lui fait passer un «test». Les élèves lui montrent des objets mais la marionnette n’arrive pas à bien les nommer. Elle se rend à l’évidence: elle a besoin de lunettes.
  3. Puis, c’est le temps de choisir ses nouvelles lunettes! «Quel genre de lunettes lui ferait bien? Il y a tellement de modèles! Elle demande les suggestions des élèves. Peut-être pourraient-ils lui en fabriquer une paire?»

4) UTILISER LA MARIONNETTE COMME MÉDIATEUR DANS UNE RÉSOLUTION DE CONFLITS

Un conflit éclate entre certains élèves et le ton monte? L’utilisation de la marionnette comme médiatrice est une façon intéressante d’apprendre aux enfants une nouvelle manière de communiquer. Voici comment procéder:

  1. Elle arrive à la rescousse et calme le jeu car vous savez bien,  marionnette a un sixième sens pour détecter les conflits.
  2. Elle nomme les sentiments qu’elle détecte: «Je vois que vous êtes fâchés l’un contre l’autre.»
  3. Elle demande ce qui s’est passé: «Racontez-moi ce qui est arrivé.»
  4. Elle reformule la situation: «Si je comprends bien, …»
  5. Elle demande des solution: « Qu’est-ce qu’on peut faire pour résoudre le problème?»
  6. Elle encourage les enfants: «Bonne idée! Bravo! Ça va mieux maintenant!»

CONSEILS PRATIQUES

  1. Choisissez une marionnette attirante pour l’enfant et plaisante pour l’enseignant. Elle ne doit être ni trop petite ni encombrante.
  2. Modifiez votre voix pour que les enfants orientent vraiment leur attention sur la marionnette et non sur vous. Donnez-lui une personnalité!
  3. Faites-lui une petite place où elle ira se «coucher» en dehors des périodes d’animation. Avec les enfants, vous pouvez imaginer une façon originale de la «réveiller».

L’ESSAYER C’EST L’ADOPTER!

Votre marionnette créera rapidement un sentiment d’appartenance à la classe. De plus, elle deviendra votre assistante, un peu comme votre double! Et si elle fait une gaffe de temps à autre, les élèves prendront un réel plaisir à lui faire la leçon! Voici d’autres idées d’activités à faire avec elle.

 

Activité brise-glace

En début d’année, la marionnette se présente et demande à chaque enfant de faire de même. Par la suite, elle tente de répéter les prénoms et fait des erreurs que les enfants doivent rectifier. 

L’adoption

Si la marionnette arrive en plein milieu d’année, vous pouvez préparer son arrivée avec les élèves. La marionnette demande par courrier si vous pouvez l’adopter. La classe lui adresse une réponse écrite avec un plan et des indications de trajet pour se rendre à l’école. Puis on lui prépare un petit coin et une fête pour célébrer la journée de son arrivée!

Courrier du cœur

Votre marionnette pourrait avoir une boîte à courrier où les élèves (ou l’enseignant) sont invités à glisser un mot s’ils font face à une difficulté. Une fois par semaine, la marionnette lit le courrier et tente d’y répondre avec l’aide des élèves.

Activité récompense

Lors d’une occasion spéciale, un enfant pourrait avoir le privilège de manipuler la marionnette. Ou encore, chaque soir, un enfant pourrait emporter la marionnette à la maison. Le lendemain matin en classe, il raconte à tous leur soirée!

 

En espérant que ces quelques idées sauront concrètement vous aider! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *