7 étapes pour écrire une pièce de théâtre avec ses élèves

7 étapes pour créer une pièce de théâtre avec ses élèves

L’écriture en groupe est un art complexe qui est très payant en termes d’apprentissages!

En effet, composer une histoire avec un groupe permet d’exercer, chez les jeunes, les capacités d’écoute et d’humilité et demande à l’enseignant de parfaire ses habiletés de synthèse!

Dans cet article, nous décrirons les 7 étapes que les Ateliers du Pissenlit utilisent pour créer une histoire qui sera destinée à devenir un spectacle théâtral où la narration dirige les actions mimés des personnages.

1. Déterminer les personnages et les lieux

Pour simplifier le processus, déterminez à l’avance les personnages et les lieux où se tiendra l’histoire en vous gardant une marge de manoeuvre lors de la création bien entendu! Vous pouvez utilisez des images pour les illustrer et faciliter les étapes suivantes. 

Idées!! Voici les personnages et les décors que j’utilise le plus fréquemment et qui plaisent aux jeunes: pirate, cuisinier, roi, reine, princesse, chevalier, cowboys, chevaux, oiseaux, lapins, magiciens, sorciers, voyants, bûcherons, médecins. Décors: eau, île, jardin luxuriant, jardin inquiétant, château, passages souterrains.

Permettez-vous d’ajouter des personnages au passage et gardez en tête la faisabilité des costumes par les parents.

2. Déterminer les rôles des enfants dans le projet

Je produis principalement des projets de théâtre d’ombres appuyés par une narration et illuminés par un rétroprojecteur sur lequel sont déposés les décors.

Cette technique demande un travail d’équipe intéressant pour une classe.

Dans mon cas les rôles sont les suivants: rétroprojectionnistes (2 à 3), narrateurs (2 à 3), acteurs, technicien de son et parfois j’ajoute un régisseur.

Avant même de parler du projet, je présente la technique théâtrale avec différents jeux, je présente ensuite les différents rôles et je fais choisir aux enfants leur place dans le projet. Les rôles changeront si vous faites un projet de marionnette ou de narration mimée tout simplement.

3. Faire choisir aux acteurs leurs personnages

Pour ma part, le choix des personnages se fait ainsi: j’éparpille les costumes et je nomme les enfants chacun leur tour pour qu’ils viennent se chercher l’élément de leur choix.

Si vous ne les avez pas en main à cette étape, vous pouvez utiliser des pictogrammes.

Pour faciliter la création, prévoyez faire des groupes de personnages. Ainsi, au lieu d’avoir un seul pirate, vous en aurez trois. Ceux-ci se déplaceront principalement ensemble dans l’histoire. Dans mon cas, les cowboys, les lapins et les pirates sont des personnages faciles à mettre en groupe.

De plus, je vous conseille de passer par cette étape même si votre objectif n’est pas de présenter un spectacle. Le fait que l’enfant s’identifie à un personnage est un atout lors de la tempête d’idées.

Image provenant de Pixabay

4 . Diriger une tempête d’idées sans restrictions

Posez des questions en vrac au groupe pour démarrer la conversation en rappelant qu’une histoire est intéressante quand un événement vient déranger l’ordre naturel des personnages et qu’on doit résoudre un problème.

On veut savoir où habitent les personnages, dans quel genre de pays, comment se déroule la vie là-bas, qui est en position de pouvoir, que désire chacun des groupes de personnages, etc.

Une fois la discussion lancée, notez toutes les idées qui émergeront même s’ils s’agit d’actions plus ou moins acceptables ou d’idées plus ou moins faisables sur la scène. À cette étape, on ne restreint pas les idées. On peut aussi poser des questions directement à un enfant qui parle moins, comme par exemple: « Toi Jérôme, que penses-tu du fait que les pirates habiteraient au bout de la terre? Penses-tu que c’est trop loin? À quoi ressemblerait leur maison? Tu sais qu’il n’y a aucune mauvaise réponse dans cet exercice! »

5. Diriger une tempête d’idées avec restrictions

Tout en gardant en tête la structure type d’une histoire (téléchargez le document explicatif), tentez de faire des liens entre les idées.

À cette étape, certaines idées se seront éliminées d’elles-mêmes. À la fin de cette étape et tous les personnages devront trouver leur place. On devrait aussi avoir une bonne idée des enjeux sans toutefois avoir une chronologie tout à fait fluide à ce stade.

Voici quelques questions qui peuvent aider à faire des liens:
– Dans quel lieu débute l’action?
– Qui se retrouve dans ce lieu?
– Que font-ils?
– Précisez ce qu’ils font?
– Est-ce qu’un nouveau personnage arrive dans le lieu?
– Qui ou quoi vient déranger l’histoire?
– Comment peut-on insérer telle idée dans l’histoire?
– Ces personnages ne sont pas encore apparus, sont-ils ailleurs? Que font-ils?
– Ces personnages sont-ils contre ou avec ces autres personnages?
– Comment se termine l’histoire? Voici quelques questions qui peuvent aider à faire des liens:

6. Composer le canevas

À ce stade-ci, nous avons plusieurs bonnes idées sur la planche à dessin. Il faut maintenant les placer chronologiquement pour que l’histoire se tienne et tienne compte de la structure narrative (téléchargez le document explicatif)

Voici comment j’inscris les idées. Je me retrouve souvent avec une dizaine de scènes pour une histoire de 10 à 15 minutes.

Ex.:
SCÈNE 1
DÉCOR: ÎLE
PERSONNAGES: roi, cuisinier, chevalier, reine
ACTION: Le roi est endormi quand le matin se lève. La reine arrive, ainsi que le chevalier et le cuisinier, et ils font leurs exercices matinaux ensemble.
MUSIQUE: (lors de la création, vous pourrez décider d’ajouter des musiques théâtrales pour rythmer l’aventure)

Pour vous aider…

N’oubliez pas que certaines scènes peuvent tout simplement servir à ajouter du temps de jeu à certains acteurs qui auraient moins d’espace dans l’histoire. Par exemple, vous pourriez ajouter des scènes où les animaux s’amusent ensemble.

Ex.:
SCÈNE 5
DÉCOR: FORÊT
PERSONNAGES: lapins, oiseau, cerf
ACTION: ils jouent à cache-cache avant l’arrivée du cuisinier

Image provenant de Pixabay

7. Composer la narration

Une fois la synthèse effectuée, nous arrivons donc avec un scénario bien circonscrit. Il ne nous reste qu’à composer la narration qui guidera les actions des personnages. Cette étape, je la complète généralement seule, mais elle pourrait faire l’objet d’un travail des enfants tout dépendant de leur âge. Ajoutez quelques dialogues au besoin.


SCÈNE 1
DÉCOR: CHÂTEAU
PERSONNAGES: roi, cuisinier, reine, chevalier
ACTION: Le roi est endormi quand le matin se lève. La reine arrive, ainsi que le chevalier et le cuisinier, et ils font leurs exercices matinaux ensemble.


Ce matin-là, dans le royaume de la Grande porte, c’était un matin comme les autres. Le roi Ben se réveilla en même temps que le soleil et, comme tous les matins, la reine vint le rejoindre, le chevalier vint le rejoindre et le cuisinier vint le rejoindre. Tous ensemble, ils faisaient leurs exercices matinaux de remise en forme.


(démarrer la musique)


(séance d’étirements)

Je vous souhaite de très heureuses créations!

Cliquez ici pour télécharger la version imprimable de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *